Costa-Rica

Pura Vida

Dernière mise à jour le

L'indice W Project

56/100

La note en détail

Macro-économie
Macro-économie

De très bons indicateurs macro notamment expliqués par l’attractivité du pays auprès des investisseurs étrangers. La solide position économique dans la zone s’explique aussi par la stabilité politique et la situation sécuritaire. A noter cependant que la trajectoire de l dette du pays ne prend pas la bonne voie.

7/10
Accessibilité Internet
Accessibilité Internet

Pas vraiment les réseaux les plus fiables ni les plus stables, mais la plupart du territoire est couvert de manière satisfaisante. Les opérateurs ont la fâcheuse tendance à ne pas réparer les problèmes rapidement, même pour les professionnels.

6/10
Concurence
Concurence

Bénéficiant d'un capital extrêmement positif, le costa-rica attire les investisseurs et les entrepreneurs depuis de nombreuses années, ce qui fait que la plupart des secteurs sont aujourd'hui bien occupés. A étudier plus précisément en fonction des activités. A noter que le secteur touristique est en cours de saturation.

4/10
Création d'entreprise
Création d'entreprise

Un système très proche de celui de la France, mais où l'assistance d'un avocat est obligatoire pour l'enregistrement de la société. Cette obligation facilité grandement les démarches et permet, à moindre coûts de creer son entreprise en moins d'un mois.

8/10
Culture business
Culture business

La création d'activité n'est pas forcément dans l'esprit local, qui a plutôt tendance à se laisser vivre, mais le dynamisme imposé nationalement par les investisseurs étranger tend à faire changer les choses.

4/10
Infrastructures
Infrastructures

Un des points noir du pays concerne les infrastructures. Pas de chemin de fer, des transports routiers assez lents par fautes de désertes nationales satisfaisantes. On notera l'ouverture récente de l'axe San-José / Jaco qui a permis de diviser par deux les temps de trajet sur cette route, et le projet de nouvel aéroport en cours.

4/10
Opportunités
Opportunités

Comme on l'a déjà souligné, le costa-rica attire les investisseurs depuis déjà plusieurs années, et les opportunités y sont donc plus réduites que chez ses voisins. Il reste cependant de nombreux secteurs porteurs ; éducation, traitement de l'eau et des déchets, électronique, énergie...

5/10
Réseaux français
Réseaux français

Une communauté française assez dispersée, et composée de beaucoup de retraités qui profitent de la qualité de vie sur place. Les quelques réseaux existants permettent cependant une information correcte pour les nouveaux venus.

5/10
Sécurité
Sécurité

Si certains quartiers de la capitale sont à éviter, et que de nombreux touristes connaissent des mésaventures, au quotidien, la vie n'est pas plus dangereuse qu'en métropole. Connu pour ne pas avoir d'armée, le pays compte cependant sur une force policière omniprésente.

7/10
Financement
Financement

Si creer sa société est très facile, il est plus difficile d'obtenir un permis de résidence. Il en est de même avec les banques! Tant que vous ne serez pas en possession de ce sésame, difficile d'avoir accès aux financements. Mais une fois obtenu, les investissements trouvent facilement finance.

6/10

L'observatoire

Au pays de l'écologie

Pays le plus heureux du monde selon le classement 2014 du Happy Planet Index, le Costa-Rica est également bien connu sous nos latitudes,pour être le pays de l'éco tourisme et de l'écologie en général. Objectif de neutralité carbone, indépendance énergétique vis à vis des combustibles fossiles, font partis des objectifs réalisés ou réalisables a très court terme pour le gouvernement.
Mais le Costa-Rica est aussi un paradis fiscal où de nombreux étrangers viennent s'installer pour profiter de la douceur de la vie locale!

Pura vida

C’est la devise nationale, et elle se retrouve dans tous les instants de la vie tica. La douceur et le rythme de vie local sont les vrais points forts du territoire ou la population se laisse doucement porter par la vie. Si l’américanisation grandissante augmente les exigences des uns et des autres, on reste dans une société où il est agréable de vivre avec peu de choses. “Je ne pourrais pas retourner vivre en France, il fait trop froid tout simplement” nous dira en souriant Philippe Narolles qui gère tranquillement quelques “cabinas” qu’il a construit lui même à Orotina. “Et puis il reste tant à faire ici!” ajoutera celui qui n’arrête pas de lancer de nouveaux projets!

La nature est généreuse avec une variété de climats qui va de la chaleur étouffante du pacifique, de la montagne de San José, aux Alizés de la côte Caraïbes. Le pays dispose également d’atouts non négligeables pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé, avec des ressources naturelles très nombreuses; de la géothermie, du vent, une biodiversité exceptionnelle (près de 5% de la biodiversité mondiale sur 0,01% du territoire!), un ensoleillement qui permet une agriculture abondante…

Une mauvaise gestion

“Les objectifs fixés sont bons, mais dans un pays aussi petit avec un secteur industriel quasi inexistant,ils ne sont pas difficiles à atteindre” nous confiera Laurent Duvergey de Conei S.A.

Ce scepticisme est partagé par des nombreux observateurs, voire par les touristes qui visitent le pays.  “Seuls 3% des eaux usées sont traitées dans le pays” souligne Eric Jeanjean, président le Chambre de Commerce France Costa-Rica, “cela n’est pas très sérieux pour le pays de l’écologie.

Environ 30% du territoire est constitué de parcs nationaux, mais ceux-ci sont sous exploités et mal gérés, même si M. Chauvin, Ambassadeur de France à San José nous dira que “des efforts importants en la matière sont faits depuis plusieurs années”.

L’eldorado touristique

Le secteur du tourisme est indéniablement le secteur en forme au Costa-Rica et cela depuis plusieurs années. Mais il faut bien nuancer la réalité des choses avec l’image de carte postale que nous pouvons en avoir. “Les prix sont élevés, et les prestations pas toujours à niveau” analysera avec nous Mathias Terrade de l’agence CAST, “avec la chute de l’euro, nous reportons de plus en plus de tours vers le Nicaragua, qui a des atouts similaires, et des prix bien plus bas”.

Sans être négatif, le coût de la vie, est celui des pays industrialisés, et il faut bien le prendre en compte dans la création d’une entreprise comme de la vie quotidienne. “C’est un pays développé avec une éducation gratuite, un système de santé, et l’eau potable au robinet, mais dont la population n’en a pas conscience”, nous dira Christophe Baron avocat français, associé à San José.

Les investissements étrangers dans le secteur touristique notamment ont permis au pays de se développer rapidement, surtout aidé par une stabilité que ses voisins lui enviaient. La paix, eet l’absence d’armée, ont autorisé le gouvernement à rediriger une grande partie des budgets a la production d’énergie, au développement des infrastructures, et à l’éducation. Même s’il reste beaucoup à faire dans tous les secteurs.

Être français au Costa-Rica

Encore une fois, la marque France est un gage de bonne qualité, et de sérieux. “Le goût pour le vin se développe peu à peu avec l’émergence d’une classe moyenne” nous dira en souriant Mathilde Moreau, co-fondatrice de French Paradox, à Iguazu, “d’où l’idée de l’associer avec des produits locaux et de qualité”.

Car si sur les questions liées au tabac, le pays est bien en avance sur l’hexagone, la santé publique passera également par un affranchissement de la malbouffe, devenue la norme dans le pays. Poulet frit, pizzas et hamburgers constitueront votre quotidien à côté du typique casado ou du Gaillo Pinto. Une bouffée d’oxygène qu’un bonne grillade avec quelques légumes.

Mais le pays reste très latin, et donc assez tranquille. Mais certains points sont ainsi complexes à abordés. “Il a fallu se battre pour exister en tant que chef d’entreprise” nous confiera Louisa Bayle, co-fondatrice de Verba Publica, agence de services linguistiques dans la capitale, “on doit faire son trou dans une société encore très machiste!”

Un bilan contrasté

Si le Costa-Rica a su vendre une image idyllique à l’international, la réalité du pays est un peu plus contrastée. Beaucoup de poudre aux yeux, et peu d’actions concrètes. Il reste beaucoup à faire pour les acquis sociaux, et le respect de l’environnement avec un développement mesuré pour les années à venir.

“Il faut vraiment s’adapter au rythme de vie local, et être patient car ici les choses n’avancent pas au même rythme” soulignera Laurent Duvergey de Conei SA. Et c’est surtout là dessus que le pays peu compter ; sa qualité de vie proche des standards occidentaux, avec un climat et une douceur de vivre incomparable. Alors découvrez le Costa-Rica, et voyez s’il est fait pour vous, et pour votre business!

L'avis de l'équipe

    Equipe économie sociale et solidaire

    Pura Vida, l’expression nationale reflète à merveille la vie au Costa-Rica, et c’est ce que nous en retiendrons. Qualité de vie, et quiétude sont les maîtres mots ici, même si l’image de carte postale qu’on nous donne en France n’est valide que pour le touriste qui sera sûrement un peu déçu par la réalité.

    • Une très grande biodiversité sur un territoire tout petit, et l’objectif affiché de devenir le premier pays neutre en carbone à horizon 2021 en font un territoire attractif. La faible densité de population et l’exploitation bancale de ses ressources en font egalement un pays où il reste beaucoup à faire! Et la qualité de vie bien sur!

    • Un manque d’éducation et de formation flagrant au niveau des locaux, qui rendent les recrutements parfois difficiles. Le cout de la vie sur place est également problématique avec certainement le pays le plus cher d’Amérique centrale, sans pour autant bénéficier d’une qualité de service à la hauteur.

Sécurité

Ces informations liées à la sécurité ne sont pas exhaustives !

Nous vous recommandons fortement de vous rendre sur le site du Ministère des Affaires Étrangères, notre partenaire dans ce projet.

    A savoir :

  • Pas d'armée mais un très importante présence policière partout dans le pays. A part les habituelles précautions à prendre, pas d'insécurité particulière.