Dubaï

Les mirages de l'Orient

Dernière mise à jour le 01/05/2013

L'indice W Project

70/100

La note en détail

Macro-économie
Macro-économie

Les indicateurs sont au vert : - Croissance – 3,3% (EAU en 2011) - Dubaï – 35% du PIB des EAU La ville reste cependant très dépendante du tourisme et des capitaux pétroliers d’Abu Dhabi.

6/10
Accessibilité Internet
Accessibilité Internet

Connexion et réseau parfaits.
Une population connectée (Taux de pénétration Internet (juin 2012) : 70,9% - Internet World Stats) bien au dessus de la moyenne régionale.

9/10
Concurence
Concurence

Dubaï est une ville cosmopolite. Zones franches, avantages fiscaux, croissance : la métropole attire de nombreux entrepreneurs.
Mais attention, le milieu est extrêmement concurrentiel.

4/10
Création d'entreprise
Création d'entreprise

Des démarches faciles et courtes (6 procédures à faire en moyenne pour créer son entreprise pour une durée de 8 jours – Doing Business) bien en dessous de la moyenne régionale.
Nécessité de bien se renseigner sur la prise de participation d’un partenaire local vs créer sa société en zone franche.

8/10
Culture business
Culture business

2 paramètres essentiels à retenir par rapport à nos habitudes :
- Une culture du réseau. Tout se fait par contacts.
- Une culture de l’humain/du relationnel. Le business se fait avant tout de personne à personne. Il faut donc être patient et empathique.

6/10
Infrastructures
Infrastructures

Tout est en place à Dubaï : métro, bus, route et bientôt Tramway. Cette ville, où l’espace est rare, optimise de jour en jour ces infrastructures.

8/10
Opportunités
Opportunités

De nombreuses opportunités de niche notamment dans les secteurs technologiques et internet mais une rude concurrence.
Il faut cependant être prêt à supporter le coût de la vie à Dubaï et persévérer pour créer son réseau sur place.

6/10
Réseaux français
Réseaux français

Une chambre de commerce performante qui propose des services allant jusqu’à l’incubation, des conseillers du commerce extérieur très disponibles, un bureau Ubifrance dynamique.

8/10
Sécurité
Sécurité

Aucun problème bien que la ville soit au cœur d’une région dangereuse. Voir à ce titre le site Conseil aux voyageurs, du ministère des affaires étrangères.

8/10
Financement
Financement

De nombreuses sources de financement au pays des Sheikhs… Mais depuis la crise, la politique de financement s’est durcie. Veiller à présenter un dossier solide, à être introduit aux bonnes personnes et à contribuer au rayonnement dans la ville de Dubaï.

7/10

L'observatoire

Les mirages de l'Orient

Voici les observations que nous avons pu effectuer sur l'entrepreneuriat à Dubaï et la vie des entrepreneurs que nous avons rencontrés. Chaque entrepreneur ayant son histoire et les grandes généralités n’ayant jamais fait office de religion, vous trouverez dans ce billet nos impressions et différentes informations recueillies au cours de notre séjour à Dubaï.

I. LE PAYS DE L’OR NOIR?

Du mirage à la réalité

Les  Émirats Arabes Unis véhiculent de nombreux rêves dans l’imaginaire collectif, surtout dans nos pays européens, frappés de morosité en ces temps de crise. Remettons les choses au clair avant toute chose.

À Dubaï, on n’a pas de pétrole, mais on a des projets pharaoniques. Et surtout des projets immobiliers. Chacun connaît d’ores et déjà la Palme de Jumeirah (9 km de long sur 6 km de large) et the World Islands, un archipel d’iles artificielles qui représente un planisphère dans son intégralité. Peut-être avez-vous également entendu parler des projets de Taj Mahal et de Tour Eiffel géants? Peut-être voulez-vous dormir dans un hôtel sous-marin? Peut-être souhaitez vous vivre Jurassic Park en vrai? Pour ces projets là, il faudra attendre un peu.

Car oui, il y a de l’argent à Dubaï mais il y a également une forte demande en financement. Et quand ces financements sont coupés, les projets sont également immobilisés. Ainsi, l’émirat de Dubaï subit une forte crise de la dette en 2008, atténuée par l’intervention d’Abu Dhabi (riche Emirat voisin qui heberge la capitale de la Federation, aux multiples ressources pétrolières) et par les accords de re-échelonnements conclus avec les principaux créditeurs.

En conséquence, la politique d’investissements s’est également durcie à Dubaï. Plus question d’arriver avec des projets farfelus demandant des millions. Aujourd’hui, il faut arriver avec une base solide, des prévisions à long-terme et beaucoup de patience pour convaincre les investisseurs.

Il ne faut pas croire qu’en arrivant à Dubaï, l’or (noir) va couler quand vous ouvrez un robinet” nous résume parfaitement Philippe Aroyo, président des Conseillers du Commerce Extérieur aux Émirats Arabes Unis. “Cet Émirat ne dispose pas de ressources pétrolières  les ambitions n’en demeurent pas moins particulièrement fortes et offrent des opportunités très attractives que peuvent saisir nos compatriotes pour autant que professionnalisme et adéquation de l’offre a la demande soient les deux piliers de leur démarche commerciale“.

 

II. TRAVAIL, CONCURRENCE ET PATIENCE

3 choses à savoir

Trois choses nous paraissent donc capitales à savoir sur Dubaï.

La première, le travail. “On ne va à Dubaï que pour une et unique raison, le travail.” nous précise à nouveau Houssam Naswarin, co-fondateur de Mideast Capital. Ici, il n’y a aucune autre solution pour obtenir un visa permanent. La population cosmopolite de Dubaï (seule 10% de la population active est émiratie) oeuvre donc dans une seule et unique direction : le développement économique, tirée par la vision des leaders arabes, motivée par la population active sur place.

En conséquence, deuxième chose, l’univers est très concurrentiel sur place. Gwenaëlle de Bizemont, fondatrice de Gulf Gifts, entreprise de cadeaux haut-de-gammes, le souligne : “Mes clients aiment travailler avec moi car je leur propose des projets originaux, pas forcément les plus chers, mais qui sortent de l’ordinaire.” En concurrence avec près de 200 nationalités à Dubaï, il faut donc arriver avec un projet original et motivé afin de trouver un soutien sur place.

Enfin, dernier point, s’armer de patience. Il n’est ici pas coutume pour les populations locales de parler business au premier rendez-vous. Il faut souvent attendre plusieurs rencontres avant de pouvoir évoquer les sujets traités bien plus rapidement dans notre manière de travailler. Il faut assurer un suivi important, rencontrer les gens (mails et téléphones ne vous aideront pas longtemps à rester en contact avec de potentiels investisseurs), demander des nouvelles des familles. Alors, quand vous aurez été testé, quand vous aurez gagné la confiance de potentiels investisseurs, vous pourrez commencer les affaires à Dubaï, tout en gardant une personne physiquement sur place, cela va de soi.

 

III. L’EXCELLENCE FRANÇAISE?

L’attractivité de Dubaï

La question du “Pourquoi et comment à Dubaï?” se pose alors. Pourquoi venir et comment s’implanter? Isabelle Leroy, directrice du French Business Council, la chambre de commerce Française à Dubaï, nous mentionnait environ 1200 arrivées de Français par an dans l’émirat. “Nous sommes là pour conseiller les entreprises qui veulent venir à Dubaï, les accompagner tout au long de leurs démarches,” nous explique-t-elle, “jusqu’à prendre les rendez-vous avec les acteurs locaux pertinents si besoin est“.

François Sporrer, directeur régional d’Ubifrance aux EAU nous explique de plus qu'”il n’y a pas de secteurs porteurs spécifiques à Dubaï. Il y a de nombreuses niches et tous les secteurs sont en développement tant l’économie et la population croissent chaque année”.

Il nous a également souligné l’image de la France comme un pays de l’excellence, du haut de gamme et met également en garde chaque personne qui penserait une implantation facile et rapide. “Il faut avoir un projet solide, être prêt à s’investir dans la durée et anticiper les frais d’implantation à l’arrivée” nous rappelle-t-il également “vivre à Dubaï a un coût qu’il faut pouvoir assumer.

 

IV. CRÉATION D’ENTREPRISE – PLUSIEURS SOLUTIONS

A savoir

Deux cas de figures se présentent dans ce pays fiscalement avantageux (rappelons ici que l’impôt sur le bénéfice brut de l’entreprise est de 14,9% contre 65,7% en France, d’après l’étude Doing Business) :

1. La création d’entreprise en zone franche. Il existe de multiples Free Zones à Dubaï, réparties dans toute la ville, chacune spécialisée dans un secteur d’activité assez spécifique. Par exemple, la Dubaï Internet City rassemble toutes les activités liées au high-tech. Pour importer des produits dans Dubaï, il faut ensuite obtenir des licences délivrées par les autorités compétentes dans les zones franches. Il est donc en général recommandé aux entreprises de services de s’installer sur de telles zones.

2. La création d’entreprise à Dubaï, mainland, sur le territoire. Dans cette configuration, l’entreprise doit avoir un sponsor local (comprendre une entreprise émirati) pour pouvoir être créée. Ce sponsor doit détenir au moins 51% du capital de l’entreprise.

En fonction de l’activité de votre entreprise, il est donc fortement recommandé de bien se renseigner au préalable avant de créer la structure de l’entreprise. Le French Business Council et Ubifrance délivrent des services de conseils sur cette expertise.

Par ailleurs, il est également possible de faire appel à des prestataires pour commercialiser des produits. Ainsi, le groupe Chalhoub fournit des services de Marketing et de mise en relation avec les distributeurs locaux et est devenu un partenaire quasiment incontournable dans pour les marques de luxe et de cosmétique. “Nous avons une connaissance importante du marché et des habitudes de consommation locale“, nous explique Alice Fourquet, responsable en Business Development, “Travailler avec nous présente beaucoup d’avantages et permet d’optimiser temps et argent investis sur place“.

 

V. LES GRANDES DÉMARCHES

Les étapes à suivre

Créer une entreprise en zone franche est assez simple. Il suffit de contacter la direction de la zone franche pour y installer son entreprise et obtenir les licences nécessaires. Plusieurs démarches doivent en revanche être menées pour créer son entreprise sur Dubaï mainland. Pour cela, il faut vous diriger directement vers le Dubaï Department of Economic Development (DED) qui gère la plupart des démarches de création d’entreprises à Dubaï. C’est là que vous trouverez les formulaires nécessaires, les desks compétents et que vous réglerez les frais liés à la création de votre entreprise.

Voici un petit aperçu des principales étapes de la création d’entreprise, après avoir trouvé son sponsor local, évidemement :

– Envoyer la demande d’enregistrement de l’entreprise au DED. En fonction de votre domaine d’activité, vous vous adresserez à différents bureaux au sein du DED. Il vous faudra au préalable avoir sélectionner les domaines d’activité de votre entreprise, les licences dont vous avez besoin et la structure légale et le nom de votre entreprise.

– Présenter le Memorandum of Association, un document précisant les modalités de la création de l’entreprise, au DED. Un template est fourni pour ce Memorandum.

 Obtenir les licences de commerce nécessaires et s’inscrire à la Dubaï Chamber of Commerce and Industry (DCCI).

– Préparer une affichage du nom de l’entreprise en Anglais et en Arabe à accrocher devant vos bureaux une fois les locaux inspectés par les autorités de défense.

– Demander une carte d’installation au ministère du travail et y enregistrer les premiers salariés de l’entreprise, ainsi qu’aux services de sécurité sociale.

D’une manière générale, la Dubaï Chamber of Commerce and Industry et le DED vous aident dans toutes vos démarches liées à cette création d’entreprise.

 

VI. CONCLUSION

Préparation et patience

Créer son entreprise à Dubaï ne peut donc pas se faire du jour au lendemain. Deux choses semblent être à retenir impérativement pour implanter son activité à Dubaï:

– Préparer votre arrivée, anticiper les coûts, analyser votre marché et rencontrer les acteurs pertinents de votre marché

– Être patient, soigner la relation avec les acteurs locaux et assurer un suivi dans ces rencontres. Mails et téléphones ne seront pas suffisant pour réussir.

Vous êtes prêts? Alors c’est parti!

L'avis de l'équipe

    Equipe fondatrice

    Projets et développement sont les fers de lance de ce pays où on vient pour travailler. Ici, la vision des dirigeants et la motivation des entreprises vont dans le même sens et poussent le pays vers la croissance.

    • Les indicateurs économiques sont au vert et notamment ceux de la fiscalité. A cela, vous pouvez ajouter des démarches a priori assez simples, facilitées par la présence de nombreux acteurs pour vous accompagner.

      Un pays qui érige la réussite et l’ambition en moteur de sa vie sociale! Chacun y a sa chance. Quelque soit votre âge, votre nationalité, votre background! Faites vos preuves, vous serez pris au sérieux.

    • Attention! Depuis la crise de 2009 il faut présenter de solides arguments pour être pris en considération. Dans cette ville cosmopolite il faut être prêt à se confronter à une concurrence venue des 4 coins du monde!

      S’installer à Dubaï demande du temps et d’être patient. Il faut faire ses preuves avant de commencer à faire des affaires. Plus qu’ailleurs le réseau est un facteur clé de succès!

      Il faut donc anticiper une présence locale et suffisamment de capitaux pour couvrir les frais de cette période de « préparation » du terrain.

Sécurité

Ces informations liées à la sécurité ne sont pas exhaustives !

Nous vous recommandons fortement de vous rendre sur le site du Ministère des Affaires Étrangères, notre partenaire dans ce projet.

    A savoir :

  • Les Emirats sont dans une zone ou la menace terroriste est importante, il faut donc faire preuve de vigilance.
  • Nombreux produits interdits sur le territoire (médicament). Etre vigilant avec l’alcool. L’ébriété sur la voie publique est passible d’emprisonnement.

Sources :

Conseils aux voyageurs – Emirats Arabes Unis (Ministère des Affaires Etrangères), Santé – Emirats (Institut Pasteur)