Nouvelle Zélande

Au bout du monde mais connecté!

Dernière mise à jour le

L'indice W Project

67/100

La note en détail

Macro-économie
Macro-économie

L'économie dépend beaucoup du secteur primaire: le pays est en effet un des leader mondial dans les produits laitiers, grâce à sa production gigantesque. La premiere source de revenus en exportation est d'ailleurs les produits laitiers.

7/10
Accessibilité Internet
Accessibilité Internet

Les villes sont bien connectés, mais de nombreux espaces peu peuplés ne sont pas reliés aux réseaux mobiles et internets.

6/10
Concurence
Concurence

Le marché étant petit, les places pour d'éventuels concurrents sont limités.

7/10
Création d'entreprise
Création d'entreprise

Basé sur le modèle anglo-saxon, les démarches pour créer une entreprise sont simples.

8/10
Culture business
Culture business

La culture business est assez présente, comme en Australie ou au Royaume Uni, pays assez similaires à la Nouvelle Zélande.

7/10
Infrastructures
Infrastructures

Auckland est doté d'infrastructures à la pointe de la technologie. Les incubateurs sont comparables à ceux de San Francisco.

8/10
Opportunités
Opportunités

Le marché local n'est pas grand et il faut penser globale pour essayer de saisir toutes les opportunités qu'il peut y avoir dans la région, notamment en Australie.

6/10
Réseaux français
Réseaux français

Le réseau français n'est pas très développé en Nouvelle Zélande et nous avons parfois eu du mal à les rencontrer, notamment dans la Tech.

6/10
Sécurité
Sécurité

Le pays est très sécurisé. L'entrée aux frontières est même parfois difficile... attention à ne pas avoir de boue sous vos chaussure à la douane!

8/10
Financement
Financement

L'accès au financement est plutôt simple grâce à la présence de fonds anglo-saxons.

7/10

L'observatoire

Voici nos observations sur la Nouvelle Zélande:

La Nouvelle-Zélande met à disposition de ses entrepreneurs un petit marché: 4 millions d’habitants. De plus, l’île est très isolée géographiquement (à 19 000 Km de la France) et c’est probablement la raison pour laquelle nous avons eu du mal à trouver des entrepreneurs français là-bas. Les ‘working holidays’ sont très populaires et nos jeunes compatriotes de moins de 30 ans sont nombreux à venir faire des petits boulots et découvrir les paysages somptueux des deux îles principales.

Cependant, il n’est pas très compliqué de venir créer une startup ici; le modèle anglo-saxon encourage la création d’entreprises et les infrastructures sont à la pointe de la technologie. De nombreux co-working spaces/ incubateurs se trouvent à Auckland et Wellington. Depuis la Nouvelle-Zélande, c’est dans la culture de ‘penser global’ et d’aller vers les marchés Australien ou même Anglais – comme le font déjà beau- coup d’entrepreneurs dans le numérique.

Pour finir, il est important de noter que la beauté de ce pays est à couper le souffle – ce qui offre un réel avantage au quotidien pour les entrepreneurs venant s’y installer. Comme le souligne Madame l’Ambas- sadeur dans notre reportage, la Nouvelle-Zélande a servi de décor pour beaucoup de films comme le Seigneur des Anneaux, ce qui a aussi amené beaucoup d’ingénieurs dans le domaine de la vidéo sur le territoire… peut-être cela vous donnera-t-il une idée de business?

L'avis de l'équipe

Sécurité

Ces informations liées à la sécurité ne sont pas exhaustives !

Nous vous recommandons fortement de vous rendre sur le site du Ministère des Affaires Étrangères, notre partenaire dans ce projet.