République tchèque

Prague, au cœur de l'Europe

Dernière mise à jour le

L'indice W Project

80/100

La note en détail

Macro-économie
Macro-économie

Plus de dix ans après son adhésion à l’Union européenne, la République tchèque est pleinement intégrée à l’économie européenne et mondiale. Son économie repose en grande partie sur les exportations ce qui la rend assez dépendante de ses principaux partenaires commerciaux, l'Allemagne en tête.

7/10
Accessibilité Internet
Accessibilité Internet

L'internet haut débit et le wifi sont très répandus en République tchèque, notamment dans les lieux publics.
72 % des domiciles utilisent internet, 92 % de la population a accès à l’internet rapide LTE, ce qui est bien au-dessus de la moyenne européenne de 80 %.
L’abonnement est accessible simplement et sans restrictions.

10/10
Concurence
Concurence

Le pays est réputé pour son industrie automobile, mais ce secteur est couvert par les grands constructeurs et équipementiers du secteur. Les secteurs du tourisme et du textile sont en plein essors. Il y a encore des niches, des domaines ou entreprendre avec peu de concurrence, en particulier l’IT et le secteur des transports (modernisation et numérisation).

8/10
Création d'entreprise
Création d'entreprise

Les démarches pour la création d'entreprise sont faciles et rapides. On peut se lancer avec un capital d'une couronne tchèque.
A signaler : une fiscalité avantageuse grâce à un impôt sur le bénéfice des sociétés de 19 %.

9/10
Infrastructures
Infrastructures

Bien que la République tchèque soit un grand pays de transit pour les marchandises, son réseau routier nécessite encore de nombreux investissements afin de se moderniser et d’offrir de meilleures connexions avec les pays voisins. L’autoroute principale entre Prague et Brno est en train d’être modernisée.

6/10
Culture business
Culture business

Surtout réputés pour être des travailleurs qualifiés et de bons exécutants, les Tchèques n'avaient pas une culture pro-active. Depuis la fin du communisme, on trouvait principalement des expatriés à la tête des entreprises étrangères mais cela évolue depuis quelques années.
L’entrepreneuriat en République tchèque est encouragé et relativement soutenu. Les entrepreneurs représentent près de 20 % de la population active.

7/10
Opportunités
Opportunités

La République tchèque concentre ses efforts sur les technologies de pointe qui sont porteuses de développement économique. Beaucoup d'investissement dans les R&D.
Le domaine de la gastronomie est un marché porteur. On trouve encore peu de restaurants ou d'épiceries françaises dans le pays, surtout si on compare à la gastronomie italienne.

8/10
Réseaux français
Réseaux français

Il y a environ 500 filiales d'entreprises françaises en République tchèque et donc beaucoup d'expatriés. L'association Prague Accueil organise des rencontres et aide les nouveaux arrivants dans leur installation.

9/10
Sécurité
Sécurité

La République tchèque affiche un taux de criminalité faible par rapport aux normes occidentales.
Comme dans de nombreux pays européens à vocation touristique, on constate une recrudescence de la petite criminalité de droit commun (essentiellement vols à la tire), qui se concentre à Prague sur les sites les plus fréquentés par les touristes.

8/10
Financement
Financement

Le secteur bancaire est stable, il n’a pas été touché par la crise économique. Les banques proposent des services identiques aux services des banques n’importe où ailleurs en Europe. Plusieurs banques européennes sont présentes.

8/10

L'observatoire

Entreprendre au cœur de l'Europe

La Bohême, la Malá Strana, Žižkov… à quelques 1000 km de Paris, le dépaysement est au rendez-vous !
Plus de dix ans après son adhésion à l’Union européenne, la République tchèque est pleinement intégrée à l’économie européenne et mondiale.
L’équipe entreprendre au féminin vous emmène au coeur de l’Europe à la rencontre des entrepreneuses françaises de République Tchèque !

Économie

Plus de dix ans après son adhésion à l’Union européenne, la République tchèque est pleinement intégrée à l’économie européenne et mondiale.
L’économie de la République tchèque repose en grande partie sur les exportations, ce qui la rend assez dépendante de ses principaux partenaires commerciaux, avec en tête, l’Allemagne. Le voisin germanique est aussi le 1er investisseur étranger du pays.
La République tchèque n’a pas encore adopté l’euro, même si elle remplit la plupart des critères nécessaires, mais un passage à la monnaie unique est envisagé pour 2020.

L’emploi des femmes

On trouve encore peu de femmes dans les conseils d’administrations des entreprises tchèques. Avoir un enfant est un obstacle plus marqué qu’en France pour la carrière des femmes. Cela peut s’expliquer par le fait qu’en choisissant le congé parental, les femmes sont coupées de l’emploi pendant une longue période. En théorie, les hommes peuvent en bénéficier mais très peu choisissent cette option en raison de sa très faible rémunération. S’ajoute à cela le peu de structures d’accueil pour les enfants en bas âge en République tchèque (crèches publiques et privées).

Le nombre de femmes qui travaillent à temps partiel est trois fois plus élevé en France, environ 30 % contre 9 % à peine en République tchèque. Ce manque de postes à temps partiel associé à la crise économique a généré une croissance des femmes entrepreneuses de 80 % en seulement quelques années. Les femmes entre 25 et 35 ans sont particulièrement actives dans le développement de petites entreprises. Une option choisi peu de temps après l’obtention d’un diplôme ou à la suite d’un congé maternité.

Les femmes expatriées et l’entrepreneuriat

La majorité des femmes françaises présentes à Prague a suivi un conjoint expatrié.
Le W Project a rencontré l’association Prague Accueil qui aide les francophones dans leur quotidien en République tchèque. Tous les bénévoles qui font marcher l’association sont des femmes. Plusieurs d’entre elles ont opté pour l’entrepreneuriat afin de reprendre une activité professionnelle.
Pour ces Françaises, l’entrepreneuriat sous forme d’autoentreprise est souvent la solution la plus simple pour se relancer dans la vie active. L’idée est de trouver une activité transportable qu’elles pourront poursuivre dans le prochain pays d’expatriation ou à leur retour en France. Un souci qui n’est sûrement pas propre à la seule République tchèque.

 

 

 

L'avis de l'équipe

    Equipe entreprendre au féminin

    Ce pays si proche de la France a beaucoup d’arguments pour plaire. Niveau entrepreneuriat, sa situation géographique offre une porte d’entrée vers l’Allemagne et permet aussi de rayonner partout en Europe. Rappelons-le, la République tchèque est en Europe centrale et non en Europe de l’Est !

    Prague est une ville très attractive, son charme n’est plus à démontrer et la vie culturelle y est très développée. Vivre à Prague c’est aussi avoir l’opportunité de partir en week-end à Berlin ou Vienne qui sont à 300 km de la capitale tchèque.

    Si le tchèque est une langue très difficile à apprendre, avec l’anglais vous pourrez vous débrouiller quasiment partout. En trois semaines sur place nous avons tout de même été confrontés à plusieurs reprises à des restaurateurs et commerçants ne parlant pas anglais et nous étions contents d’avoir acquis un peu de vocabulaire tchèque pour échanger !

    Si vous comptez vous installer pour un temps, il nous semble essentiel de vous mettre au tchèque. Cela permet de comprendre la culture de ce pays et de sympathiser plus facilement avec les Tchèques qui peuvent sembler un peu froids au premier abord. Enfin pour les affaires, nul ne doute que cela représente un atout majeur que de parler la langue du pays !

    • – situation géographique au cœur de l’Europe centrale

      – partenariat commercial avec l’Allemagne

      – facilité des démarches administratives pour créer son entreprise

      – encore des niches, des domaines ou entreprendre avec peu de concurrence

      – Prague et plusieurs autres villes sont très agréables à vivre

      – la proximité avec Berlin et Vienne, d’autres capitales dynamiques à seulement 300 km

       

    • – en entreprise : un système très hiérarchique, la relation de subordination est plus lourde qu’en France

      – difficultés possibles avec le placement des enfants dans les crèches et écoles maternelles publiques

      – la langue tchèque, pas la plus facile des langues européennes

      – Et enfin, ne vous fiez pas à la première impression que pourrait vous donner les Tchèques, ils ne sont pas si froid que ça !

Sécurité

Ces informations liées à la sécurité ne sont pas exhaustives !

Nous vous recommandons fortement de vous rendre sur le site du Ministère des Affaires Étrangères, notre partenaire dans ce projet.

    A savoir :

  • Comme dans de nombreux pays européens à vocation touristique, on constate une recrudescence de la petite criminalité de droit commun (essentiellement vols à la tire), qui se concentre à Prague sur les sites les plus fréquentés par les touristes, les lieux de restauration et sur les lignes de transport en commun, tramways et métros (tout particulièrement la ligne 22).

Sources :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/republique-tcheque/